FIN DES AMENAGEMENTS INTERIEURS

Par , 20 avril 2015 9h54

LA COUCHETTE DU NAVIGATEUR

LA TABLE DU CARRE

LE COIN CUISINE

HENRY KERISIT, L’UN DE NOS MEMBRES PUBLIE CHEZ LOCUS SOLUS

Par , 7 avril 2015 17h49

 

 

Kérisit ou la passion du patrimoine maritime.

 

 le 02.04.2015 à 22 h 49 Réagir :  Partager :        

La nouvelle exposition temporaire au Vieux Phare de Penmarc’h, qui s’ouvre ce samedi 4 avril, fait la part belle au patrimoine maritime. Intitulée Portraits de bateaux, elle accueille les dessins, croquis, peintures-collages, gouaches, maquettes ou encore photographies d’un artiste de renom : Henry Kérisit.

C’est en souriant que l’artiste dit sa fierté et son bonheur d’exposer ici, à Penmarc’h, « dans ce site extraordinaire » où il se sent bien. Il faut dire, ajoute Henry Kérisit, l’oeil malicieux, que « je suis aussi à moitié bigouden. Du côté de mon père qui était de Plozévet. » Ici donc, au Vieux Phare, il expose aujourd’hui ses oeuvres, sous forme de rétrospective puisque les premiers dessins en couleurs que le visiteur pourra découvrir sont ceux réalisés dans son enfance. Puis, en cheminant de salle en salle, suivant l’évolution de l’oeuvre de l’artiste, on parvient aux derniers travaux, terminés il y a trois ans. Le bateau est évidemment le fil rouge de cette exposition : photographié, maquetté, dessiné, peint et collé, il devient un être vivant, dont Henry Kérisit parle avec passion.

Une passion née dans l’enfance, presque « au berceau » comme le raconte Henry Kérisit, alors qu’il vivait au Faou, là où il est né en 1940 et où il a vu ses premiers navires. Un déménagement plus tard, vers la rade de Brest et sur la Penfeld, c’est de l’appartement familial, au quatrième étage, que le jeune Kérisit observe « les bateaux militaires qui bougeaient tout le temps. » C’est là, à l’âge de 10-11 ans qu’il entreprend de les dessiner, puis de réaliser des petites maquettes, dans un esprit purement ludique. A l’adolescence, c’est vers le croquis que le jeune Henry se tourne : « je dessinais alors les petits bateaux, devant chez nous. » Devenu étudiant en arts plastiques à Paris, puis, à l’âge de 21 ans professeur de dessin en banlieue – « là où les immeubles poussaient et donc les écoles aussi » – il se met en chasse de cartes postales représentant les navires et se met lui-même à photographier péniches, remorqueurs et autres bateaux aperçus sur le littoral lors de courtes escapades.

Une décennie plus tard, dans les années 70, le mal du pays se faisant trop sentir, Henry Kérisit quitte, avec sa famille, la capitale et retrouve sa Bretagne. Il devient professeur de dessin au collège de la Tour d’Auvergne à Quimper où il enseignera pendant près de 30 ans. « J’ai enseigné à des milliers et des milliers d’élèves » sourit l’ancien professeur qui ajoute : »J’en ai gardé de très bons souvenirs…eux aussi, je pense. »
A cette époque, le travail artistique d’Henry Kérisit est tourné vers la peinture et le collage. Et l’artiste, devant ses oeuvres, d’expliquer : »Ce n’est pas de l’abstrait. Ce sont les formes essentielles du bateau. Une réalité épurée, géométrique. »

Ce n’est que plus tard, à la faveur de rencontres, dont celle – décisive – avec Bernard Cadoret, fervent militant du patrimoine maritime breton – qu’il se lance dans la réalisation de portraits de bateaux. Il illustrera ainsi les impressionnants livres Ar Vag et Chasse-Marée. Le navire, représenté aussi fidèlement et précisément que possible, avec ses caractéristiques techniques propres, devient ainsi un véritable être vivant…auquel on donne un nom. Il en est ainsi du bateau Le Corentin, dont toutes les pièces ont été, à l’époque, rappelle Henry Kérisit, travaillés dans les chantiers navals de Saint Guénolé.

L’exposition au Vieux Phare sera justement aussi l’occasion pour Henry Kérisit de présenter son dernier ouvrage, co-écrit avec Denis-Michel Boëll, intitulé Portraits de bateaux qui répertorie quelques 110 portraits de navires bretons (aux éditions Locus-Solus).

Enfin, les visiteurs pourront s’arrêter dans la dernière salle, qui fait la part belle aux couleurs du Portugal, où Henry Kérisit a effectué des séjours réguliers et dont il a ramené les couleurs chatoyantes d’un patrimoine maritime éblouissant.

 

 

Pratique :
Portraits de bateaux
Henry Kérisit
Vieux Phare de Penmarc’h
Du 4 avril au 21 juin 2015
Tous les jours de 14h00 à 18h 00 (fermé le mardi)
Tarifs : 3.00€ ou réduit 1.50€

 

PENDANT LES TRAVAUX DE BARDAGE L’ARMEMENT SE PREPARE

Par , 31 mars 2015 21h44

Belle animation au chantier où l’activité va bon train… Pendant que les uns terminent le bardage de la façade (Rappelons qu’il avait été  convenu que la Communauté de comunes fournissait les matériaux, alors que l’assocuation prenait en charge la façon)… Toutefois, les beaux jours approchant à grands pas, certains se plongeaient dans le moteur afin d’apporter les adaptations nécessaires au changement de l’hélice (au niveau de la commande d’inverseur notamment), pendant que d’autres entreprenaient les travaux de matelotage sur le gréement  et de peinture des espars… Et naturellement quelques spectateurs et amis venus encourager les travailleurs.

 

UN NOUVEAU BARDAGE EN FACADE DE NOTRE CHANTIER (Un clic pour agrandir)

Par , 17 mars 2015 22h05

L’équipe des courageux bénévoles à la pose pour la photo… (Un clic pour agrandir)

UN HEUREUX EVENEMENT DANS L’ASSOCIATION

Par , 15 mars 2015 21h31

Message de première importance, qu’on se le dise : LE TROIS MARS 2015 EST NEE AUREGANE, FILLE DE ANNE-NOELLE ET BAPTISTE URVOIS SKIPPER DE SKELLIG ET BRILLANT CHARPENTIER DE NAVIRES… LA MAMAN ET LE BEBE SE PORTENT BIEN…
Le père est aux anges et fier de sa progéniture il nage dans le bonheur. Tous les membres de l’association s’associent à à la joie des parents et les félicitent. Ils souhaitent la bienvenue à Aurégane pour laquelle ils préparent dès à présent une douillette place à bord de SKELLIG pour les balades de cet été…

ASSEMBLEE GENERALE DE L’ASSOCIATION

Par , 9 février 2015 11h03

C’est au Centre Nautique de Treboul que s’est tenue le 29 janvier dernier l’assemblée générale de l’association Skellig « Un langoustier pour Douarnenez ». Devant un parterre attentif, le président Jean-Marie Alidor a rappelé à notre souvenir nos chers amis disparus Yves Adam, Edouard Ansquer et Jacques Le Berre.

Il a ensuite retracé les activités de l’année écoulée, dont les principales, les sorties en mer ont été malheureusement écourtées par une panne mécanique aujourd’hui résolue grâce à nos mécaniciens efficaces et compétents… L’année 2015 devrait donc s’annoncer sous de meilleurs auspices d’autant que nos partenaires, qu’ils soient publics ou privés nous sont restés fidèles. Qu’ils en soient remerciés.

Le bilan comptable présenté par le trésorier Jean-Yves Le Goff ainsi que le budget du nouvel exercice sont équilibrés.

Marcel Le Bihan, secrétaire, a dressé le bilan complet de l’ensemble des activités et encouragé les bénévoles à se mobiliser comme ça a été le cas pour la réfection du hangar, siège de notre association. Il a également rappelé le besoin en équipiers et skippers pour l’avenir. Dans le programme de la saison 2015 s’inscrivent dès à présent les Portes ouvertes, la Route de l’Amitié, des sorties vers Sein, en baie et au-delà.

Le traditionnel pot de l’amitié a clôturé cette assemblée, occasion pour les uns et les autres de sympathiques retrouvailles.

AU COEUR DE L’HIVER…

Par , 3 janvier 2015 11h00

ADIEU EDOUARD

Par , 11 décembre 2014 15h32

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès d’un de nos grands amis et notre très fidèle supporter ; Edouard Ansquer, bien connu à Douarnenez. Mousse avec son père marin pêcheur pour finir commandant de pétrolier avant d’être le patron du canot de sauvetage de Douarnenez, il a gravi tous les échelons d’un métier qui était toute sa vie. Homme d’expérience aimé et respecté, Edouard s’était pris d’amour pour le langoustier qu’il

Gravure du nom SKELLIG par Edouard Ansquer

venait voir tous les jours pendant la construction et dont il avait voulu personnellement graver le nom sur la coque et peindre selon la tradition l’immatriculation sur la grand’voile. Trace de ce grand marin restera vivante et gravée sur la coque du bateau au delà des mémoires et son souvenir naviguera avec nous à bord de Skellig. Adieu Edouard. Merci pour ton amitié qui nous a été si précieuse.

TRAVAUX SUR LE HANGAR

Par , 11 décembre 2014 15h21


OUF

Par , 25 septembre 2014 17h36

Les 3 bateaux avant l’échouage…

Skellig a connu cet été bien des ennuis…Pas grave, mais interdisant la navigation. L’inverseur-réducteur a fait une crise d’adolescence, refusant avec obstination la marche arrière… Gênant lorqu’il faut manoeuvrer dans le Port-rhu avec du vent ou du courant, voire même les deux simultanément !
Les efforts conjugués de nos experts es-mécanique que sont Jean-Jacques, Henri et Baptiste, encouragés par Marcel et quelques autres sont finalement venus à bout du réfractaire et samedi dernier Skellig a réussi son examen de passage, il est de nouveau bon pour le service… Seule l’hélice devra être changée cet hiver, c’est une question de « pas » à gauche ou à droite car avec l’hélice actuellement en place, la position enclanchée pour faire avancer le bateau est la marche arrière..!. Il se peut que ce soit la raison de l’usure prématurée d’un disque qui a été changé par nos spécialistes… Quoiqu’il en soit, un changement d’hélice est programmé pour l’hiver. Entre-temps, le bateau peut naviguer comme ça sans risque. Une sortie avec les bénévoles et les permanents du musée est prévue prochainement…
Ceci dit, avant que survienne ce petit pépin, Skellig avait bien navigué, notamment, sous la houlette d’Hervé à la rencontre des anglais et cornouaillais venus pour « Temps fête » et attendus à l’Aber Wrac’h d’où ils ont été accompagnés jusqu’à Douarnenez via Camaret. Et Skellig a fait bonne figure pendant cette belle fête maritime au cours de laquelle il a béquillé sous Kermabon de conserve avec Biche et Cap Sizun… Une une belle image que ces trois carènes éclairées le soir venu…  (Un clic sur l’image pour l’agrandir et pouvoir la déplacer)

Panorama Theme by Themocracy